C’est bien ça. Et bravo à Sandrine. Pour les chutes catastrophe en Koshinage… euh… En chargeant moins le mouvement mais en le faisant plus en rotation, ce serait sans doute plus facile je pense. À essayer… ?… (^_-)…
Bonne continuation (et bien aussi le kotegaeshi des deux militaires. Entre parenthèse dans ce cas de ficure il y a un atemi avec le coude en tournant (revenant) vers le partenaire et le pied avant de tori doit venir à 90 degré entre les 2 pieds du partenaire dans l’entrée du mouvement : c’est en fait l’ancienne forme de kotegaeshi OMOTE

Publicités