Irimi nagé, cette technique d’excellence

 

Irimi nagé (sur shomen) c’est « entrer dedans » c’est pénétrer le centre,  toutefois la gestion de l’autre par la distance ou Ma-aï sera très importante, mais aussi la distance dans laquelle tori va s’impliquer.

Irimi nagé (sur shomen) paraît simple mais cela peut devenir complexe notamment pour le moins anciens des pratiquants de votre dojo. Irimi nagé (sur shomen) peut-être symboliser par une vague pleine d’énergie cherchant à « aplatir » ou prendre possession du « centre », c’est le symbolisme de la déferlante qui retient notre attention. La projection (nagé) de uké ne provient pas de la pression de tori mais du principe de l’épée (en coupe).

iriminage
Irimi nagé aikido Colmar chez Les Diables Rouges

Imaginons un travail au boken (ken taï ken) la frappe de uké ne sera pas en mono-coup suicidaire, si tori sort de l’axe sans parer, uké reprend une position avec une garde (asso kamae). Tori sur cette deuxième attaque sera présent en irimi (prise de centre) avec un principe de coupe. Pour en revenir en tai-jutsu la projection sera bien-sûr sur irimi (prise du centre.

 

Lexique : Irimi veut dire entrer,pénétrer. Nage:projection qui se termine en chute.

 

 

 

Irimi nagé par l’aikido Colmar chez les Diables Rouges

 

Publicités