Père et fils à l’aïkido

N’avez-vous jamais songez  à faire une activité avec vos enfants, à vrai dire je n’aurais jamais pensé que mon fils serait encore sur les tatamis avec moi certes avec des hauts et des bas, il a des copains qui font du judo de compét (même qu’il y en a un qui est en pôle espoir) c’est sur que ces derniers aiment bien lui montrer les photos de podium dans la presse : « tiens t’as vu c’est moi en 2° place etc etc etc  !

Aikido Colmar entre père et fils
Crédit Photo : Sandrine Lochert

Je vois bien que parfois ça le tenaille de se montrer lui aussi (c’est ça la jeunesse : besoin de s’affirmer vis à vis des autres et c’est normal) il s’est essayé au judo mais finalement ce truc de se saisir les manches ou le col ce n’est pas pour lui ! Bon ce qui l’a aussi refroidi c’est les blessures parfois vilaines quand même la dernière en date c’est le genoux et c’est parti pour une belle opé en chirurgie et tout ça pour une médaille !

Finalement le fiston m’accompagne souvent quand les études le permettent (c’est la priorité) et souhaite continuer dans l’aïkido (vivement ses 17 ans pour le shodan) voire de haut niveau et c’est bien parti!

C’est tellement bien d’être entre père et fils l’aïkido

Publicités